iconmonstr facebook 5 icon 32iconmonstr twitter 5 icon 32

iconmonstr instagram 10 icon 32iconmonstr rss 5 icon 32

Eric, 37 ans a voulu témoigner de ce qui vient de lui arriver parce qu'il pense qu'on est encore trop peu à connaître cette maladie, son moyen de dépistage et son impact surtout chez la femme : Le jour où le dermatologue m'a annoncé que j'étais porteur du papillomavirus.

Jamais on ne m'en a parlé, jamais.
 

J'ai toujours porté des préservatifs avant d'avoir une relation sérieuse. 

Cela fait quelques mois que nous sommes en couple avec ma copine, amoureux et que nous ne nous protégeons plus après avoir fait une prise de sang chacun. Puis est arrivé le jour où ma nouvelle copine reçoit les résultats de son dernier frottis : elle a des cellules de bas grades appelées condylomes sur le col de l'utérus.
Elle en parle à son gynéco, qui lui annonce en résumé qu'elle est contaminée par le papillomavirus et que ce serait bien que moi aussi je me fasse examiner par un dermato.
 
15 jours plus tard, plutôt confiant (je me suis toujours protégé) je me retrouve dans le cabinet d'un dermato que je ne connais pas.
Je lui explique la situation. Je lui montre mon sexe et en quelques fractions de secondes il détecte sous mon gland 2 petits points blancs que je n'avais jamais remarqué (ma copine non plus) !
 

Le papillomavirus se manifeste chez l'homme aussi par des verrues parfois non.

On peut être porteur sans le savoir.
 
A peine le temps d'encaisser la nouvelle,  qu'en quelques minutes il me les brûle à l'azote puis toute la zone sous le gland.
Après quelques applications, cela devient un peu douloureux.
 
Le dermato m'explique que la papillomavirus se chope aussi avec préservatif, qu'il suffit de frotter sexe contre sexe.
Sur internet, il se dit même que dans les piscines, les spa, ou les prêts de serviettes, on peut le choper. Un peu comme une verrue classique c'est de la même famille.
 

Les conséquences : Pour moi aucun risque pour l'avenir, pas comme pour ma copine.

J'ai (juste) une crème de cicatrisation à appliquer pendant 15 jours maximum et un désinfectant. Puis une crème Aldara à poser pendant 2 mois tous les deux jours.
Il est conseillé de porter à nouveau le préservatif pendant cette période le temps que je sois sain et afin que je ne contamine pas plus ma copine.
 
Le gros problème c'est pour ma copine.

Elle doit retourner 6 mois plus tard, refaire un frottis. Si cela évolue en haut grade, elle peut finir au bloc opératoire pour éliminer au laser les lésions sur son col de l'utérus.
Comme vous vous en doutez loin d'être agréable comparé à ma pommade. Il y a de faibles risques mais un risque quand même que cela est impact plus tard sur sa grossesse. Col utérus un peu plus court (surtout si elle doit subir plusieurs opérations).
 
Je suis mal pour elle, on ne sait pas qui est vraiment à l'origine de la contamination et comment. Là n'est pas vraiment le problème aujourd'hui. Mais plutôt de soigner tout ça.
 
Alors avant de coucher avec votre nouvelle copine sans préservatif, penser à contrôler votre pénis chez le dermato pour savoir si vous n'êtes pas porteur du papillomavirus.
La prise de sang ne suffit pas pour détecter toutes les IST.

Bonne chance pour ceux qui doivent patienter des mois pour avoir un rdv chez le dermato.
 
 

Commentaires  

#1 Bonheur 03-04-2017 17:47
Euh, cet article est mal documenté... Comment dire LE papillomavirus déjà... il y en a plein des papillomavirus, certains plus dangereux que d'autres, et franchement le dépistage chez l'homme hétéro a assez peu d'intéret en pratique... Bref, du grand n'importe quoi cet article... Ce serait bien de consulter des professionnels de santé avant de faire des articles sur ce genre de sujet !!!
#2 Bridget 07-04-2017 14:19
Bonjour Bonheur,

L'article est un témoignage sur des faits réels. Depuis la publication de cet article Eric est retourné 3 fois chez son dermato où il se fait bruler les petits verrues.
L'intéret qu'un homme se fasse soigner et qu'il ne le redonne pas sans arrêt à sa partenaire voir à d'autres partenaires si il n'est pas en couple.
C'est justement parce que des homme pensent comme vous que le virus continue de se propager et que des femmes avec certains papillomavirus ne peuvent plus jamais avoir d'enfant et/ou développe un cancer du col de l'utérus.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Recevoir les nouveaux articles par mail

 

 

 

Derniers commentaires

  • Rafiath Rafiath 24.06.2017 21:21
    Bonjour Je m'applle Rafiath Mon ex m'a quitté pour regagner une autre fille il y a de cela 1ans 6mois ...

    Lire la suite...

     
  • Wolkaiw Wolkaiw 24.06.2017 21:06
    Je m'appelle Kathleen, je suis ingrate, égoïste, hypocrite, je fais des caprices sans cesse. J'ai ...

    Lire la suite...

     
  • corine corine 22.06.2017 22:50
    Je me nomme corine âgée de 32 ans j'habite dans le 59139 wattignies . J'étais en relation avec mon ...

    Lire la suite...