Suite à la lecture du très bon roman 89 mois de Caroline Michel, j'ai eu envie de m'intéresser à ces femmes qui font un bébé toute seule. J'ai eu la chance de rencontrer Déborah, 33 ans et enceinte de jumeaux depuis déjà 3 mois.
Elle a gentiment accepté le temps d'un après-midi de répondre à toutes mes questions.

Comment on en arrive à vouloir faire un enfant toute seule ?

Elle nous explique c'est un choix d'aveu d'échec et du deuil d'avoir une famille classique. Son envie d'avoir un enfant depuis toujours et concrètement depuis l'âge de 26/27 ans.

Pourquoi pas l'adoption ?
Les démarches sont trop compliquées et longues pour une femme célibataire. 

Elle nous parle de son IAD et du choix de le faire en Espagne et dans quelle clinique ?
IAD : Insimination Artificielle par dons de sperme

Doit-on passer des tests psychologiques pour faire une IAD ?
Non pour l'Espagne contrairement à la Belgique.

Combien ça coûte de faire un enfant toute seule par IAD ?
Compter 2000€ par tentative d'IAD. Pas de remboursement par la sécu française pour les traitements, les ordonnances sont espagnoles.

Est-ce qu'on peut choisir le donneur ?
En Espagne non mais au Danemark on peut connaître l'identité du donneur et le choisir sur des critères.
Le donneur en Espagne gagne 150€ par don.

Lorsque 6 IAD ont donné naissance à des enfants, ils ne peuvent plus donner. (Pour éviter des phénomènes comme l'histoire vraie de Starbuck)

En France, les donneurs ne sont pas rémunérés et peuvent donner leur sperme de 18 à 45 ans.

Comment l'entourage a réagi ?

Que dire aux enfants nés d'une IAD ?

 

Pour ceux qui n'aiment pas lire, voici le témoignage audio "Comment faire un bébé toute seule ?" quand on est française 

 

 

Commentaires  

#1 caro 18-06-2016 11:12
j'ai du mal à comprendre son choix a seulement 33 ans.
j'en ai pourtant 34 une furieuse envie d'avoir un enfant mais surtout d'une famille !
elle, elle va se retrouver seule pour élever cette enfant, aura encore plus de mal à trouver qqun ... cet enfant grandira sans papa, c'est super triste comme choix.

elle aurait du faire comme moi et se donner encore 5ans.

et là en plus c'est des jumeaux ...
#2 COCO 18-09-2016 07:10
Chacun fait ce qu'il veut, si cela lui convient. J'ai beaucoup d'amis qui ont été élevés par un parent seul, ce n'est pas forcément plus triste puisqu'ils n'ont connu que cela... 33 ans cela n'est pas si jeune pour procréer, après 35 ans cela marche beaucoup moins bien...Elle rencontrera certainement un papa plus tard, bon nombre de femmes ont trois ou quatre enfants et retrouvent un compagnon par la suite.
#3 Céline 11-10-2016 10:19
Effectivement, chacun fait ce qu'il veut.
J'ai fait également ce choix, je suis maman d'un magnifique petit garçon suite à une IAD à Barcelone.
Depuis le début, tout se passe très bien, aucune différence avec mes amies qui sont mamans de manière classique. Nous ne pensons même pas à cette "différence". Nous sommes une famille à nos yeux et aux yeux des personnes qui nous entourent.
#4 Anita 17-02-2017 15:31
Merci beaucoup pour ce témoignage.
Petit bémol, c'était un peu agaçant que vous lui coupiez tout le temps la parole.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Recevoir les nouveaux articles par mail

 

 

 

Derniers commentaires

  • coorine coorine 23.02.2017 00:13
    Bonjour! Je vis au canada et Cela fait 8 mois maintenant que ça n'allait plus bien avec mon mari car ...

    Lire la suite...

     
  • zasporn zasporn 22.02.2017 19:22
    Leia depuis longtemps question pas si stupide. Je pense qu'il ya d'autres façons d'éduquer à la ...

    Lire la suite...

     
  • gregory gregory 21.02.2017 16:08
    moi je recherche une femme serieuse

    Lire la suite...